Fatou Bensouda a fait appel contre l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé

Fatou Bensouda, procureure de la CPI

La Gambienne Fatou Bensouda n’en démord pas. Ce 16 septembre 2019, la procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) a fait appel de la décision qui a mis en liberté provisoire l’ex-président Ivoirien Laurent Gbagbo et Blé Goudé en janvier dernier. Elle n’a pas pu se contenter de l’acquittement contre l’accusation de crimes contre l’humanité qui a été prononcé en leur faveur. La nouvelle est tombée comme un couperet, à quelques heures seulement du délai qui devait expirer ce lundi, 16 septembre à minuit.

« L’Accusation notifie son intention d’interjeter appel contre la décision orale de la majorité de la Chambre de première, rendue le 15 janvier 2019 dans l’affaire du Procureur contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé  ». A elle d’affirmer ensuite que : « L’appel démontrera que la Chambre de première instance a commis des erreurs de droit et de procédure qui ont entraîné l’acquittement de MM. Gbagbo et Blé Goudé de tous les chefs d’accusation ». Fatou Bensouda dans un document de 8 pages transmis aux juges de la Chambre d’appel de la CPI.

Ainsi , Fatou Bensouda relance tout. L’on ne voit plus poindre à l’horizon le retour triomphal de Laurent Gbagbo et du Ministre Blé Goudé. A quelques jours de la Présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Il y a même lieu de penser que Fatou Bensouda s’acharne à faire du cas Laurent Gbagbo le plus grand défi de sa vie.

Fatou Bensouda un épouvantail de malheur ?

Sinon comment comprendre autrement cet acharnement qu’a la CPI sur cette affaire ? Tout semble fait pour que jamais le peuple ivoirien ne remette Laurent Gbagbo au pouvoir. L’éloigner de la vie politique ivoirienne semble être le but recherché par ceux qui piloteraient cette affaire en arrière-plan. Malgré 8 années passées dans les geôles de cette cour basée en Hollande, la côte de l’ancien président ivoirien n’a pas baissé. Encore moins celle de Blé Goudé. Ils sont toujours populaires, aimés et menaçants pour la classe dirigeante actuelle. Celui qui les y a envoyé, ne s’est pas encore déclaré candidat, ou pas, pour 2020. Mais tous les signaux montrent que le Président Ouattara ne peut souffrir l’arrivée de ces deux sommités dans l’arène politique du pays. Chacun des deux a toute la capacité et l’affection du peuple pour l’évincer. Lui et son dauphin encore inconnu. Encore plus, si une union des forces est faite avec un autre ancien président ivoirien, Konan Bédié. Ainsi ouverte un nouveau procès, il va falloir compter des mois avant que celui-ci aussi se referme. Gbagbo serait donc loin de retourner sur la terre de ses ancêtres.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 180 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *