Inondations : Venise sous les eaux, l’Italie appelle à l’aide internationale

Les inondations de Venise

les inondations de Venise sont effroyables. La Sérénissime serait-elle la nouvelle Atlantide ? Tout porte à croire qu’on y va à petites foulées. Nous parlons de cette ville italienne construite sur piloris. C’est une ville-île littéralement plantée sur des pieux de chêne enfoncés dans la lagune. La plus haute inondation de la Sérénissime, ainsi qu’on surnomme la cité lacustre, est du 4 novembre 1966 quand l’eau monta à 1,94 mètre au-dessus du niveau de la mer. Celle du mardi 12 novembre 2019 a frôlé ce niveau historique en atteignant 1,87 mètre.

La Basilique Saint-Marc ou le théâtre de la Fenice ont en effet été la proie d’une eau boueuse et salée venue de la lagune. Vénitiens, élus, amoureux, gouvernement italien, Europe, Unesco, touristes, tout le monde s’inquiète de cette menace qui engloutirait à jamais la cité des Doges si l’humain ne change ses habitudes et attitudes face à la nature. Le niveau de la mer, dont les eaux se réchauffent, monte régulièrement de 2 à 3 millimètres par an. La lagune, qui s’est enfoncée d’une trentaine de centimètres au cours du XXè siècle, sous l’effet d’une urbanisation galopante du côté de Mestre, des installations industrielles lourdes autour du port de Marghera, du passage des paquebots dans le canal de la Giudecca, ou encore de la pollution est un des gros  facteurs qui vont finir par ensevelir cette belle cité dans les eaux.

Sauver Venise des inondations

Les dégâts remontent à « des centaines de millions d’euros ». Le décret du premier ministre permettra « immédiatement » de verser « 5 000 euros pour les particuliers et 20 000 euros pour les commerces », selon le Premier ministre Giuseppe Conte qui a parcouru jeudi Venise pour réconforter les commerçants, nombreux à garder portes closes, comme les musées et les écoles. Comme quoi, les inondations ne sont pas que le fait des pays africains. Et leur gestion comme catastrophe nature ne sont pas toujours prévisibles.

Depuis 2003, des milliards d’Eu­ros ont été investis dans le projet Mose fin de prévenir ce genre de catastrophe, mais le chantier a accumulé les retards. Lancé en 2003 et retardé par des malfaçons et des enquêtes pour corruption, Moïse s’appuie sur 78 digues flottantes qui se relèvent et barrent l’accès à la lagune en cas de montée des eaux de l’Adriatique jusqu’à trois mètres de hauteur. Le maire de Venise a annoncé, ce vendredi, l’ouverture d’un compte bancaire pour tous ceux, en Italie et à l’étranger, souhaitant contribuer aux réparations. « Venise, endroit unique, est l’héritage de tout le monde. Grâce à votre aide Venise brillera de nouveau », a-t-il écrit dans un communiqué.

Please follow and like us:
error20

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 184 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *