Une maman cause la mort de sa fille dans la ville de Molyko à Buea

La petite fille a trouvé la mort ce matin du 14 octobre 2021 à Molyko dans la région du Sud-Ouest du Cameroun alors qu’elle était dans la voiture de sa mère qui la menait à l’école. Stoppée par la police, la maman qui avait à son bord sa fille a refusé d’obtempérer. Un risque dans cette région en proie à une insécurité criarde depuis plus de 4 ans avec les événements des séparatistes. Face au refus de la dame, le policier qui l’a interpellé a sorti son arme et a tiré vers le véhicule.




L’innocente petite fille a été tuée sur le coup. L’homme en tenue va alors subir la justice populaire jusqu’à crever. Des questions nous viennent en esprit et demandent des réponses loin de toute émotion. Qui est responsable en premier chef de la mort de cette petite fille ? Sa maman qui n’a pas voulu s’arrêter devant un agent de de l’ordre public représentant de la loi, qui n’a pas voulu respecter les institutions, n’a pas voulu s’arrêter malgré le climat de tension dans cette partie du pays, et qui n’a su poser des actes dans le souci premier de montrer le bon exemple à sa fille, de la protéger contre tout imprévu ou l’homme en tenue qui s’est empressé de dégainer son arme sans tenir compte des autres possibilités réelles consistant à mettre la main sur la dame, ou sur le véhicule ?




Beaucoup vont penser que nous donnons raisons à cet homme en tenue qui s’est empressé d’utiliser son arme de service contre le refus d’obtempérer de la dame. Non ! Des solutions plus respectueuses de la population existent, telles que relever le numéro, poursuivre le véhicule. Mais il ne faut jamais ôter de son esprit le climat d’insécurité de cette région et les missions premières des parents. Tout ceci est venu à cause du refus d’obéir à représentant de la loi. Le reste n’est que ce qui en a découlé.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.