Qatar2022 : découvrez la réponse d’Abdullah Al Nasari aux lobbies LGBT

Ceci paraît anodin de parler de la cause LGBT dans l’organisation d’une Coupe du Monde pour beaucoup. Mais il faut savoir que ce pays du Golfe où les droits de la femme, tels que l’Occident les définit, ne sont pas respectés, où le racisme envers les noirs est connu de tous et où la traite d’êtres humains est inscrite dans les mœurs et pratiquée à chaque instant de la vie sociale, ne subit pas des pressions contre toutes ces distorsions sociétales.




Ces pressions ne sont pas pour le respect des Droits de l’homme définit dans la déclaration de l’ONU. C’est pour autre chose. La Coupe du monde, comme bien de grands événements à échelle mondiale, est une arme dont se servent les Occidentaux pour promouvoir leur civilisation et tout ce qui y est conçu de déviant. Ces dernières années déjà, l’on voit une puissante pression exercée par la FIFA et les lobbies LGBT des pays Occidentaux sur le Qatar pour défendre leur cause. (LIRE AUSSI : Voici la liste des pays qualifiés pour le Mondial 2022 au Qatar).

Promouvoir la cause LGBT

On demande à ce pays arabe, qui a pour réfèrent spirituel le Kuran et non la Bible, qui pratique l’islamisme et non le catholicisme, de promouvoir les valeurs occidentales. Ces valeurs jugées déviantes dans le reste du monde, ou du moins, de laisser les adeptes des pratiques LGBT s’exprimer librement dans les stades lors de la prochaine grande messe mondiale du football qui va s’y tenir. Ce à  quoi, Abdullah Al Nasari, responsable de la sécurité lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar à répondu dans une récente sortie. (LIRE AUSSI : Tirage au sort Qatar2022 : le Cameroun dans le groupe G avec le Brésil.).




« Si vous voulez exprimer votre point de vue sur la cause LGBT, faites-le dans une société où elle sera acceptée. Ne venez pas insulter toute une société. On ne changera pas de religion pendant les 28 jours. Si un fan lève un drapeau LGBT dans un stade et qu’on le lui interdit, ce ne sera pas parce qu’on veut l’offenser, mais le protéger. Si on ne le fait pas, un autre spectateur pourrait l’attaquer. Si vous achetez un billet, c’est pour assister à un match de football et pas pour manifester. » Abdullah Al Nasari

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.