CAMEROUNPOLITIQUE

Les enjeux de la visite de Brice Oligui Nguema au Cameroun

Brice Oligui Nguema, le nouvel homme fort du Gabon, a fait une visite au Cameroun plus de 3 mois après sa prise de pouvoir au Gabon par coup de force. Après les rencontres avec Theodoro Obiang Nguema de la Guinée Équatoriale et Sassou Nguesso du Congo, il était temps pour celui qui a fait mettre son pays  au ban des accusés de rencontrer le leader incontesté de la Sous-région Cemac et l’un des dirigeants des plus écoutés de la CEEAC, le President Paul Biya du Cameroun.




Les enjeux de cette rencontre se situent sur plusieurs strates géopolitiques. Nous pouvons en retenir 3 que sont le retour du Gabon dans les instances décisionnaires de la Sous-région Afrique Centrale, la légitimation de son pouvoir et non la moindre raison économique qui fait se retrouver les intérêts des uns et des autres a moindre raison économique qui fait se retrouver les intérêts des uns et des autres. Le Gabon a été temporairement exclu des instances de la Sous-région au lendemain de la prise de pouvoir de manière anti démocratique par le général de brigade Brice Oligui Nguema.

Les intérêts du Général de brigade Brice Oligui Nguema

Le putsch rompait ainsi les textes en vigueur dans ladite zone, stipulant que toute prise de pouvoir par la force était interdite, et entraînait ipso facto l’exclusion du pays concerné, ainsi que les auteurs du putsch hors des instances décisionnaires CEMAC, CEEAC. Ce 15 décembre vont siéger en session extraordinaire les membres de la CEEAC. On comprend donc pourquoi le Président de la transition de la République du Gabon dans son lobbying a tenu à rencontrer le Camerounais afin de s’expliquer à vive voix sur sa prise de pouvoir. Mais surtout de plaider pour le cas de son pays qui subi les restriction automatique des instances dirigeantes la CEEAC.




Par ailleurs, Brice Oligui Nguema est conscient de la difficulté qu’est de se faire accepter dans le sacro saint cercle des chefs d’Etat de l’Afrique Centrale. Difficulté plus accrue encore par le mode de sa venue au pouvoir que beaucoup de ces barons jugent suffisamment grave comme mauvais exemple à l’endroit de leurs adversaires politiques. Pour ce seul fait, il était nécessaire pour son avenir politique de se rapprocher vers celui qui a le LA de la sous région et qui plus est à même de le revêtir d’une toge de légitimité une fois accepté en visite au Palais de l’Unité. C’est fait. Et dans ses propos, il se dit « satisfait », « confiant ». Et l’on peut penser que son intégration est en cours. (LIRE AUSSI : Niger : Le retrait de l’armée française imminente (Elysée)).


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 936 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.