CAMEROUN

PDCVEP : les formateurs formés au Business coaching depuis ce 27 novembre à Douala

Dans l’objectif de permettre aux agripreneurs de créer et de mieux gérer leurs entreprises dans les filières bovine, porcine et piscicole, le Projet de Développement des Chaînes de Valeur de l’Élevage et de la Pisciculture (PDCVEP) et le Ministère de l’élevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA) avec son partenaire technique qu’est le Bureau International du Travail, organisent depuis ce 27 novembre 2023, et ceci jusqu’au 1er décembre prochain, un séminaire de formation des formateurs des écoles de formation et centres d’incubation retenus, à Douala (Hôtel Bano). Y sont également attendus en plus des formateurs, « les consultants et les accompagnateurs travaillant sur le terrain avec les entrepreneurs du secteur de l’élevage et de la pisciculture » [Dossier presse]. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Docteur Victor Viban, Délégué Régional du MINEPIA/LITTORAL.




À l’ouverture ce 27 novembre de ladite formation, Monsieur Claude Mvolo a tenu à poser le décor par son mot d’accueil en tant que Coordonnateur du séminaire et représentant le Projet d’appui à la Relance de entrepreneuriat Agricole Durable (PREA). Pour celui-ci, « l’objectif du PREA depuis un an est de renforcer les compétences des formateurs du centre d’incubation en vue des formations en entrepreneuriat et en plan d’affaires au profit des agri-Entrepreneurs »

La formation vue par PDCVEP

Ainsi, ce séminaire né du cadre de l’incubation des jeunes agripreneurs, devra « permettre le renforcement de la capacité de leurs formateurs et accompagnateurs avec une formation sur les techniques d’accompagnement […] de se familiariser avec différents types de suivi en entreprise et d’appliquer dans chaque cas le soutien le plus approprié au jeune entrepreneur […] de mettre en pratique les principales techniques de manière pratique, grâce à l’utilisation des cas réels. »




Le PDCVEP est là, non de former pour former. C’est en résumé ce qui ressort de l’intervention du Délégué régional Littoral du MINEPIA, Dr. Victor VIBAN qui rappelait aux formateurs « que cette formation est très importante pour le MINEPIA […] parce que l’objectif ce n’est pas de former pour former mais de faire en telle sorte que demain nous ayons des élevages qui soient carrément des entreprises, donc forcément meilleures productions, meilleure gestion de finance et des intrants. Bref meilleure qualité et avoir des agripreneurs qui aient des revenus beaucoup plus importants. Nous attendons de voir le résultat sur le terrain. Le résultat n’est pas en terme du nombre de personnes formées mais de l’augmentation de la production, de la qualité et des revenus des producteurs ».

Un séminaire PDCVEP de plus ?

4 jours de séminaire de formation en techniques d’accompagnement et de business coaching suffiraient pour y arriver, a jugé le MINEPIA et son partenaire technique qu’est l’Organisation International du Travail (OIT) qui a travaillé au fil des ans à travers des modules de formation adressés au entrepreneurs (GERME, Get Ahead) afin d’appuyer le développement de services de soutien aux petites entreprises dans les chaînes de valeurs pastorale et halieutique. On espère donc qu’à la fin de ce séminaire, selon les objectifs d’apprentissage suscités, les participants seront en mesure « d’évaluer la pertinence de différents modèles de coaching d’affaires pour différents clients dans différents contextes […] d’appliquer des techniques de suivi et de coaching efficaces aux entreprises […] de se former à un large éventails d’outils de développement des affaires applicables dans leur sessions de suivi […] de pratiquer les compétences de bases nécessaires pour l’amélioration des services […], etc. »

INTERVIEW Du DÉLÉGUÉ MINEPIA Dr. Victor VIBAN




Pour finir, rappelons que « le PDCVEP est une initiative conjointe du Gouvernement du Cameroun et la Banque Africaine de Développement (BAD). Il émane de la volonté du Gouvernement du Cameroun de faire participer activement le Sous-secteur élevage et pêche à la recherche d’une croissance économique devant générer des emplois et des revenus substantiels au monde rural. Ce projet voudrait contribuer de manière inclusive à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la réduction de la pauvreté dans sa zone d’intervention », à en croire le dossier Presse mis à notre disposition. Mais pour le citoyen lambda, on reconnaît le maçon au pied du mur. (LIRE AUSSI : AGRICULTURE FOR AFRICA (A4A) boucle AGRISTARS LITTORAL : Une vitrine pour les femmes). (NE MANQUEZ PAS NOS ARTICLES SUR GOOGLE ACTUALITÉS : https://news.google.com/publications/CAAiEG2XSBXLsPuJPRi80d5rvigqFAgKIhBtl0gVy7D7iT0YvNHea74o)0


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 936 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.