INTERNATIONAL

Mali, Niger et Burkina Faso vers une monnaie commune

Allons-nous vers une monnaie commune de trois pays en afrique de l’Ouest ? Les hommes forts actuels des trois pays que sont le Mali du Colonel Assimi Goïta, le Niger du Général Tiani et le Burkina Faso du Capitaine Ibrahim Traoré n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin de la décolonisation totale de leur territoire. Leur volonté d’éloignement avec l’ancienne puissance coloniale qu’est la France ne semble pas s’arrêter à la fermeture des bases militaires, l’interdiction de diffusion des médias de ce dernier dans leurs pays et le traité stratégico-militaire qui lie les 3 voisins dans la lutte contre le terrorisme et toutes ménaces contre l’un ou tous les trois États voisins.




Après le traité signé en septembre dernier, et baptisé « Alliance des États du Sahel », il semble que la suite est à présent à coudre une monnaie commune qui ira avec les économies de leurs trois États, afin de découdre définitivement avec un certain Occident colonialiste. C’est le Général Abdourahamane Tiani du Niger qui annonce cela dans une interview à la RTS, la télévision nationale du Niger. « “Au-delà du domaine sécuritaire, notre alliance doit évoluer dans le domaine politique et dans le domaine monétaire”. S’il est vrai que le chemin est encore long avant de voir cette monnaie commune exister, il y a lieu de remarquer que ses promoteurs sont tous des jeunes militaires, déterminés et marchant sur les pas de leurs devanciers panafricanistes africains qui sont vénérés dans toute l’Afrique.(LIRE AUSSI Les enjeux de la visite de Brice Oligui Nguema au Cameroun).


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 936 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.