INTERNATIONAL

L’Armée française a quitté le Niger après 10 ans sans succès au Sahel

Selon le journal français Le Monde, les militaires français ont quitté le Niger le vendredi 22 décembre. Cela marque la fin de plus de dix ans de lutte contre les djihadistes au Sahel. Cette région a subi de nombreuses attaques pendant cette période, donnant l’impression qu’elle était abandonnée par les puissances militaires qui la contrôlaient.




La France est arrivée au Sahel avec confiance, comme me messi venant sauver les pauvres du feu des ennemis. Cependant, les événements au Mali du Colonel Assimi Goita, au Burkina Faso du Capitaine Traoré, et au Niger du Général Tiani ont montré qu’elle avait tort. Ces trois militaires ont renversé les pouvoirs en place dans leur pays, voyant le désastre et le manque de sérieux de leurs partenaires occidentaux. Ils ont agi pour restaurer la sécurité et imposer la dignité de leurs Etats à la face du monde. Le Niger a connu un coup de force le 26 juillet, et l’armée française a rapidement été sommée de quitter la base militaire de Niamey.

Fin de l’ère des dés pipés, elle a quitté le Niger

Emmanuel Macron, président de la France, avait promis que cela ne se produirait pas. Il s’était même engagé à répondre par la force militaire à quiconque attaquerait les soldats, intérêts ou diplomates français. Mais les choses se sont passées différemment. Après une impasse de deux mois avec les nouvelles autorités de Niamey, qui avaient dénoncé plusieurs accords militaires avec Paris, le président français Emmanuel Macron a annoncé le 24 septembre que les troupes françaises quitteraient le Niger « d’ici la fin de l’année ».




La France a perdu son duel et va fermer ses bases militaires au Niger. comme le Burkina Faso et le Mali, le Niger prévoit de revoir tous les contrats de coopération avec les puissances militaires présentes sur son territoire, ce qui pourrait affecter d’autres pays. Selon le lieutenant de l’armée nigérienne, Salim Ibrahim, le processus de retrait des forces françaises au Sahel sera terminé le 22 décembre 2023.

Le fret par Douala

La cérémonie marquant la fin de la présence militaire française au Niger s’est terminée avec la signature d’un document conjoint par le colonel Mamane Sani Kiaou, chef d’état-major de l’armée de terre du Niger, et le général Eric Ozanne, commandant des forces françaises au Sahel. Le Togo et les États-Unis étaient également présents, représentés respectivement par le chef d’état-major général des armées et l’attaché militaire de Défense. Pour en savoir plus, consultez l’article : La France chassée de Tombuctu par les maliens, comme à Kidal et Tessalit.




Près de 1500 soldats français ont quitté le Niger. Certains sont partis à bord de deux avions avec un itinéraire secret, selon l’AFP. Les autres ont parcouru 1700 km pour rejoindre le Tchad sans rencontrer de djihadistes. Le départ des troupes françaises a nécessité 145 vols, 15 convois terrestres, et environ 1 500 militaires ont été désengagés. La France a dû demander l’aide du Qatar pour le transport, en raison du manque de moyens logistiques. La majorité des soldats actuellement au Tchad rentreront via le port de Douala.

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 1157 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.