INTERNATIONAL

Niger : soldats américains sommés à déguerpir « sans delais »

Crimes de guerre au Yémen, la vente d'armes indexée

Après avoir demandé le départ des troupes armées françaises de son territoire, le Niger demande aux États-Unis de faire de même avec les soldats américains « Sans delais ». Les Autorités du Niger ont mis fin ce 16 mars à la Coopération militaire avec son ancien « pays frère et ami ». Une coopération qui portait entre autres points sur la présence des membres du personnel militaire et civil du département américain de la Défense au Niger.




La déclaration de ce samedi du porte-parole de la junte, le colonel Amadou Abdramane, est sans équivoque sur la décision de Niamey de rompre avec un pacte contre son intérêt. Cette décision intervient après une visite effectuée cette semaine par des responsables américains qui, selon certaines sources, auraient donné des injonctions et ménaces aux militaires au pouvoir. Ces derniers n’auraient pas aimé et ont décidé de dénoncer « avec effet immédiat » l’accord de coopération militaire passé avec les États-Unis en 2012.

Des soldats américains pro jihadistes ?

Le communiqué lu à la télévision nationale par Monsieur Amadou Abdramane précise que la présence des soldats américains, et militaire américaine, est « illégale » et « viole toutes les règles constitutionnelles et démocratiques ». Et surtout que pour installer ses troupes, le gouvernement américain avait informé Niamey de « façon unilatérale » de sa date d’arrivée et de la composition de sa délégation. Ce qui hâtive encore cette décision est selon Niamey, l’attitude condescendante de la délégation conduite par Molly Phee, secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines,.arrivée dans ce pays le 16 mars.




Discrets, subtils, les États-Unis comptent pourtant plus de 1500 soldats officiellement « engagés dans la lutte antijihadiste » dans ce pays du Sahel, et plus encore dans l’informel. Mais le plus fou est qu’ils se soient installés sans l’accord formel et officiel des autorités de cet État. À ce jour, les soldats américains disposent d’une importante base de drones à Agadez, dans le Nord du pays où selon des sources concordantes l’oncle Sam opère plutôt en complicité avec des troupes occidentaux dans l’aide aux Jihadistes à diviser le Niger. (LIRE AUSSI : Nathan Doualla 17 ans : polémique autour de l’identité du joueur).


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 940 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.