INTERNATIONAL

ISRAËL : le mythe du Dôme de fer infaillible brisé par l’Iran

Dôme de fer israélien violé

Le « dôme de fer », principal bouclier d’Israël construit en 2011 par l’entreprise militaire israélienne Rafael, conception contre missiles et roquettes, a montré des failles ce 14 avril lors de la réponse iranienne à l’attaque de son ambassade de Damas du 2 avril 2024. Attaque imputée à Israël par le pays des Mollah. La réputation d’infaillibilité du système de protection du territoire mis en place par les forces de défense israélienne a été tachée de doute depuis qu’il a été traversé par les drones iraniens et semble démontrer à suffire que l’état hébreux serait un géant aux pieds d’argile. Je vous dis pourquoi.




Avec la réaction armée de l’Iran le 13 avril, le monde a vu les pays occidentaux venir au secours de l’État hébreu depuis les pays amis ou alliés. Notamment la Jordanie qui a déclaré son espace aérien fermé et prête à abattre tout missile traversant son ciel, après avoir au préalable permis à ces puissances occidentales d’installer sur son sol des batteries antimissiles et drones. En somme, aucun missile n’a frappé le territoire israélien parce que Américain, Français, Anglais et autres alliés étaient à la manœuvre pour protéger Israël. Seulement quelques drones, eux, ont frappé Israël après avoir traversé le Dôme de fer d’une portée allant jusqu’à 70 kilomètres et réputé être un système a un taux d’interception d’environ 90 %, selon l’entreprise militaire Rafael. « Israël dispose de dix systèmes de ce type, selon le groupe américain d’aéronautique et de défense RTX (ex-Raytheon), qui participe à la construction du « Dôme de fer » AFP. Le Tsahal dit avoir eu un taux d’interception de 90 %.

Objectif Iranien Dôme de fer

Mais qu’en serait-il si l’Iran en avait lancé 1000, ou 2000 roquettes d’un coup ? Comment l’ennemi d’Israël interprètera cette pénétration du 1% ? L’Iran a déclaré ses objectifs atteints. Beaucoup ont pris leurs objectifs pour ceux de l’Iran. Mais peut-être que ce pays voulait juste savoir si le Dôme de fer israélien est franchissable, s’il est saturable, ou encore connaître ses failles et comment faire une prochaine attaque pour atteindre les points vitaux de l’État allié au « Satan », le « grand ennemi » que sont les États-Unis d’Amérique. Plus de 300 drones ont été lancés vers Israël par l’Iran dont plusieurs ont été détruits. Cependant certains sous le ciel israélien, donc après l’avoir pénétré. Et c’est ici la faille. Des drones qui se dédoublent en poupées russes ? Comme disait un acteur célèbre dans Terminator, « S’il saigne alors il peut mourir ».




En dernière analyse, Israël n’est pas si protégé que cela sans ses chers alliés Américains et européens. Pourtant, lorsqu’en parle le 1er ministre Netanyahu, jurant que Israël s’est doté de tous les moyens et systèmes de défense pour sa sécurité et celle de son peuple, il ne dit pas que cette défense est dépendante en grande partie d’autres États. Notamment les USA avec qui ils produisent ce Dôme de fer constitué de 3 grande parties : radar, ordinateur et intercepteur. Les superlatifs sur Israël restent à ce jour questionnables et sonnent comme une fausse9 propagande éclatée à la face du monde. (LIRE AUSSI : Drones et missiles iraniens frappent Israël et engagent les alliés).

Fonctionnement du système de défense

  • Les missiles ou roquettes sont tirés de territoires ennemis d’Israël vers le territoire hébreu.
  • Le système de détection radar détecte les tirs dans un rayon de 4 à 70 km, identifie le type de missile ennemi et surveille sa trajectoire.
  • L’unité mobile de contrôle analyse cette trajectoire, calcule le point d’impact et commande le lancement d’un missile intercepteur israélien.
  • Les lanceurs tirent le missile intercepteur, surnommé « Tamir ». Ces lanceurs comptent environ 20 missiles équipés de capteurs et d’ailerons de direction.

En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 936 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.