Visite de Macron au Cameroun : Serge Espoir Matomba tacle le maire Messi Atangana de Yaoundé

Serge Espoir Matomba et la visite de Macron au Cameroun

Visite de Macron au Cameroun et Communiqué de Monsieur Messi Atangana, Maire de la ville de Yaoundé qui demande aux populations de s’amasser le long des rues pour accueillir Emmanuel Macron. Aux temps de la colonisation, les autorités coloniales ont pris l’habitude d’exiger d’être accueillis en rois en Afrique. L’aéroport doit être bondé d’indigènes, les rues envahies tout le long de leur itinéraire avec tamtam et danses traditionnelles. Plusieurs fois, l’accueil a été faite par de jeunes filles à peine pubères, aux seins nues et pointus, en tenues d’Eve, avec des madras autour des reins. (LIRE AUSSI : Emmanuel Macron accentue le sentiment anti français en Afrique).




Le terrain ne peut plus et ne doit plus être conquis par cette arrivée de Macron au Cameroun. Ce serait un signe de domination sans conteste du Camerounais par celui qui s’est toujours cru un être supérieur. Or voici qu’en 2022, plus de 70 ans après le départ des colons, c’est au maire de la ville capitale du Cameroun de demander aux populations dans un communiqué de s’amasser le long des rues pour accueillir celui qui vient peut-être leur donner la mort. Tout au moins le chaos dans leur vie. Le Maire de la ville de Yaoundé est sûrement tombé par la tête. (LIRE AUSSI : Emmanuel Macron au Cameroun de Félix Moumié et Um Nyobè).

Insolites sur la Visite de Macron au Cameroun

On dirait que trop de zèle l’en a pris pour pondre un communiqué Radio-Presse moqué depuis dans les réseaux sociaux et brandi par la majorité des Camerounais comme le signe factuel d’une mentalité de colonisée. Nous ne sommes pas très loin du syndrome de Stockholm. Prendre sur soi de rendre sa ville une préfecture de la France pour faire bonne figure aux yeux d’un homme blanc, en s’appuyant faussement sur l’hospitalité légendaire des peuples africains, est ce reflexe qui a jadis rendu nos parents de bons esclaves. (LIRE AUSSI : La Sonamines : une société stratégique pour le développement du Cameroun à la fin des accords coloniaux (2nde partie)).




C’est aussi ce que lui rappelle l’homme politique et ancien candidat malheureux à la Présidentielle d’octobre 2018 Serge Espoir Matomba lorsqu’il lui demande sur sa page Facebook « Monsieur le Maire de la ville de Yaoundé Messi Atangana Luc, je voudrais juste que vous puissiez me ou nous rappeler quelques dates, ou du moins une seule date durant laquelle les français sont sortis dans les rues de Paris pour acclamer ou accueillir notre président de la République. Petit rappel, lors du dernier Voyage de notre président de la République en France, il a été accueilli par l’ambassadeur du Cameroun en France. Arrêtez d’infantiliser les Camerounais. »

Honneur au Martyrs camerounais

Quelque part, il est un lieu de penser que ce Maire a une double nationalité et aimerait voir « son président » être accueilli comme au temps des rois africains. Seulement, les temps ont changé, les mentalités aussi. Les rapports entre les deux peuples se sont dégradés au point où ne pas dire sa colère à Macron sera une trahison contre la mémoire des martyrs Camerounais et celle de la mission de cette génération au sens de Frantz Fanon. L’on ne peut balayer d’un revers de la main la dégradation sans précédent des rapports entre les deux pays. Jamais. (LIRE AUSSI : Bientôt la fin de l’hégémonie occidentale sur le monde vue par E. Macron).




Mais surtout pas le sentiment antifrançais né du contentieux historique issu des agissements pervers et meurtriers du passage de la France au Cameroun post-allemand. Macron ne doit pas être accueilli en triomphe dans un pays que la France a tout fait pour asservir, « esclavagiser » et néantiser les efforts de ses habitants. Il est à ce jour le légataire des assassinats que le pays qu’il dirige a commis sur les pères, mères et fils de la Nation camerounaise. Et tout ceci ne peut passer par perte et profit car c’est  la base du fondement même du contentieux historique à solder entre nos deux peuples. (LIRE AUSSI : La Russie devient le symbole de la résistance anti Occident dans le monde).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.