INTERNATIONAL

NIGER : incroyable maladresse de Mohamed Bazoum (4 août 2023)

ZLECAf au Niger le 7 juillet 2019

Selon le Washington Post, Mohamed Bazoum, le président déchu du Niger, demande à travers un message l’intervention de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis pour le libérer des mains des nouveaux maîtres du pays. Mais jamais ne sollicite l’entité sociale qui lui aurait donné le pouvvoir. Face au CNSP, Bazoum juge-t-il la situation perdue ? (LIRE AUSSI : Niger : RFI et France 24 coupés par les nouvelles autorités du pays).




Quoique incapable pour le moment d’authentifier le message publié par le journal américain au compte de Mohamed Bazoum, il nous est facile de deviner à travers ce dernier lorigine de son auteur. Et par conséquent de pointer du doigt le fait invraisemblable qu’un dirigeant africain qui est convaincu être démocratiquement élu ne fasse pas appel à son peuple pour se remettre au pouvoir.

Les maîtres occidentaux mais non le peuple souverain selon Mohamed Bazoum

Bazoum a plutôt fait appel aux puissances impérialistes occidentales. Grave erreur pensons-nous de la part de ce larbin nourrit à la mamelle coloniale. Si l’ancien homme fort du Niger ne parle pas à son peuple, ne s’adresse pas ce dernier pour le retourner des militaires, sûrement qu’il est convaincu que ce n’est point le peuple qui a validé son mandat présidentielle. Le deal était bien clair depuis les coups du Mali, de la Guinée Conakry et le Burkina Faso. Le Niger serait le ventre mou de la résistance panafricaniste.




1500 soldats français basés déjà au Niger par le repli de Barkhane attendent donc le signal de l’Elysée pour activer son opération militaire dans ce pays. Seulement, il faut encore pouvoir localiser leur pion Bazoum, et réussir à détourner la vigilance de l’armée nigérienne, surtout celle de ses partenaires de défense. D’ailleurs, pendant que le Sénégal, le Nigéria et certains membres de la CEDEAO ferment leur frontières, voici que l’Algérie vient d’ouvrir le même jour la sienne alors fermée depuis l’arrivée de Bazoum au pouvoir. Quelle claque !

Simon Ngaka

Directeur de la Publication de Saimondy, Journaliste à l'hebdomadaire "ça presse", Analyste géopolitique, Écrivain, Ingénieur de son, Auteur - Compositeur et Producteur de musique. Simon Ngaka est aussi webmaster. En 2009, il met sur pied le groupe des sites de communication Saimondy (.com, .net, .org. et acheteraucameroun.com). Téléphone : +237 - 699340064 / Email: saimondy@gmail.com

Simon Ngaka has 1162 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.