INTERNATIONAL

Niger : RFI et France 24 coupés par les nouvelles autorités du pays

Autorisations de diffusion RFI et France 24 perdues au Mali

Rfi et France 24 ne passent plus au Niger depuis ce 3 août 2023. Accusés par la majorité d’Africains de propagande et d’instruments de propagande du Quai d’Orsay, le ministère des affaires étrangères de France, ces médias jadis populaires sur le continent noirs sont devenus depuis près d’une décennie les pires ennemis de l’actualité africaine, à en croire les populations. (LIRE AUSSI : [RFI et France 24 perdent définitivement leurs autorisations au Mali).




On se rappelle que le même scénario a eu lieu quelques jours seulement après la prise de pouvoir du Colonel Assimi Goïta au Mali, après bien de bourdes du Yves le Drian alors ministre des affaires étrangères du Premier gouvernement Emmanuel Macron. Les autorités nigériennes, prudentes dans leur opération de reprise de souveraineté de leur pays, estimeraient que la couverture faite par Rfi et France 24 n’est pas aussi fidèle de la situation au Niger, en plus l’on a vu ces derniers jours les invités de leurs différents plateaux,il y a tout l’air de croire que les débats sont plutôt très orientés.

RFI et France 24 vs RT France et Spoutnik

Média Monde France et l’Elysée ont dans leur communiqué respectif condamné cette restriction par le pouvoir nigérien sans aucune once ðe mauvaise conscience quand l’on sait comment la France et l’Union européenne ont traité RT France, Spoutnik et les médias russes au debut de l’opération spéciale en Ukraine, et depuis des décennies les médias africains qui ne figurent presque pas dans les bouquets en Europe. (LIRE AUSSI : Mali : RFI et France 24 suspendus « jusqu’à nouvel ordre » (Officiel Mali).




C’est toujours difficile pour le piroguier se rendant compte que le passager ne veut plus danser sa chanson, plus.encore que celui-ci s’est acheté sa propre pirogue. C’est le cas actuellement pour la France et l’Union européenne qui ont du mal à s’adapter aux changements qui s’opèrent sur le continent africain. Malgré les rappels des panafricanistes, des jeunes africains qui n’ont aucun des complexes de leurs parents ayant connu la colonisation et le néocolonialisme. L’Afrique de l’Ouest a su changer sa carte politique et géopolitique en l’espace de cinq années. Mali, Burkina Faso, Guinée, puis à présent Niger. On attend le tour du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, deux Etats dont les présidents sont encore jugés pro-occidentaux par leur peuple.


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Saimondy

Directeur de la publication de Saimondy. Analyste géopolitique, Journaliste-écrivain et éditeur, artiste musicien et producteur.

Saimondy has 285 posts and counting. See all posts by Saimondy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.