INTERNATIONAL

Lamine Zeine, Premier Ministre du Niger au Tchad : voici les raisons

Le premier ministre du Niger nommé par le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), Monsieur Elhadj Ali Mahamane Lamine Zeine, accompagné d’une forte délégation est en « visite de travail » au Tchad. Depuis le coup de force dans son pays, la géopolitique et les relations internationales semblent être bousculées partout dans le monde de telle en sorte que le Niger, classé dans le bas du classement des pays comme lun des plus pauvres de la planète, soit comme par enchantement propulsé à celui des plus importants du globe.




Monsieur Lamine Zeine a été accueilli par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale du Tchad (une autre transition en cours), Saleh Kebzabo, ce mardi 15 août 2023, à l’Aéroport international Hassan Djamous de N’Djamena. Après que les deux officiels se soient entretenus au salon d’honneur de l’Aéroport, le convoi a pris la direction de la Présidence de la République du Tchad où l’émissaire de nouvel homme fort de Niamey, Monsieur Tiani, a rencontré le Président Mahamat Idriss Deby. Ce qui retient notre attention ici c’est deux ou trois choses importantes qui ne doivent pas nous passer sous les yeux sans une bonne once d’analyse et d’explications dans les temps qui courent dans la Sous région. Encore que le Tchad, pays de l’espace CEMAC nous en donne des clés.

Des clés du déplacement de Lamine Zeine

Comme premier point, le début de médiation et la rencontre avec le General Tiani le 30 juillet après le coup de force qui a fait tomber Mohamed Bazoum. Sur le compte X (ex-Twitter) de Président de la transition Tchadienne l’on peut lire « À Niamey, j’ai eu des échanges approfondis avec les leaders du Conseil national de sauvegarde de la patrie (CNSP), notamment le général Abdourahamane Tiani, avec le Président Mohamed Bazoum, ainsi que l’ancien Président Mahamadou Issoufou, dans une approche fraternelle qui vise à explorer toutes les pistes afin de trouver une issue pacifique à la crise qui secoue ce pays voisin ».




Comme second, faut-il rappeler la présence du Tchad au premier regroupement de la Cedeao. Plusieurs observateurs se sont bien posés la question de savoir si le Tchad était devenu du jour au lendemain membre de cette institution ouest africaine , vu la présence de Mahamat Idriss Deby du Tchad dans cette réunion. Puis la chaise vide du Tchad à la seconde nous a fait nous poser la question sur ce qui n’a pas marché.

Proximité et réalisme

En fait, les marionnettistes de la Cedeao voulaient introduire le Tchad en erreur. Nous savons que les forces militaires tchadiennes sont au Niger dans le cadre de la force mixte de lutte contre « les jihadistes » (G5 Sahel) et par conséquent il nous est facile d’imaginer que l’ultimatum de la Cedeao-France se serait appuyé sur la possibilité de déploiement de cette force. Un refus du Tchad aurait donc faussé tous les plans et ridiculisé les vont-en-guerre françafricains.




Aussi parlerons-nous du dernier point qui fait venir le premier ministre Lamine Zeine du Niger au Tchad. Comprendre la position exacte de son voisin (qui pourrait tout aussi être chassé du Niger comme les autres ennemis), ou consolider leurs relations bilatérales afin de faire barrage à la déstabilisation de leur sous région, ou encore de l’informer de la stratégie mise en place par le CNSP et en solliciter une neutralité certaine ou un appui logistique anti-impérialisme. (LIRZ AUSSI : Niger : La CEDEAO fortement divisée malgré les apparences).


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Saimondy

Directeur de la publication de Saimondy. Analyste géopolitique, Journaliste-écrivain et éditeur, artiste musicien et producteur.

Saimondy has 287 posts and counting. See all posts by Saimondy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.