CAMEROUNPOLITIQUE

L’Union européenne s’exprime sur la décentralisation au Cameroun

Ambassadeur Van Damme sur la décentralisation au Cameroun

Après la visite de son ambassadeur, Monsieur Philippe Van Damme, le 27 octobre 2021 à Douala, l’Union européenne n’a pas mâché ses mots sur le processus de décentralisation entamé au Cameroun depuis 1996 (Loi constitutionnelle n° 96/016 du 18 janvier 1996 portant révision de la constitution du 02 juin 1972). Nous les partageons avec vous. Rappel : les acteurs de la décentralisation au Cameroun sont : le Conseil national de la décentralisation (chapeauté par le Premier ministre) et le Comité Interministériel des Services Locaux (à la tête duquel se trouve le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation: MINATD.).




La visite à Douala de l’ambassadeur de l’Union européenne au Cameroun et en Guinée équatoriale, Monsieur Van Damme, a été marquée par un tweet de l’Union européenne posant clairement sa conviction que l’Etat du Cameroun, en choisissant la décentralisation comme système de gouvernance de sa cité a fait le choix du meilleur système de gestion de ses ressources économiques, humaines et sociales possibles. « We are convinced that the decentralisation process, as a system of economic, social and political governance, is a key to respond to the multiple development challenges » en Français : « Nous sommes convaincus que le processus de décentralisation, vu comme un système de gouvernance économique, sociale et politique, est un instrument clé pour répondre aux multiples défis du développement »

Crise contre la décentralisation

Le Cameroun est plongé depuis quelques années dans une crise identitaire qui a abouti dans ses régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest parlant anglais comme première langue sur les deux officielles héritées de la colonisation, à une crise sociopolitique née des revendications corporatistes et aujourd’hui exacerbées par des revendications sur la forme de l’Etat.




Entre fédéralistes et unitaristes se sont positionnés les séparatistes qui, quoiqu’étant une poignée d’individus profitant juste des troubles sans vrais objectifs politiques, ont réussi par meurtres, terreurs, rapts et propagation de fausses nouvelles, à occuper l’espace des débats politiques, entraînant même certains fédéralistes dans leurs rêves, aidés en cela justement par des acteurs politiques (du pouvoir comme de l’opposition) et des médias ayant choisi le camps opposé aux institutions républicaines. La visite marquait le lancement du projet « UNESCO heritage for sustainable cities », en Français : « Patrimoine de l’UNESCO pour les villes durables » qui vise à soutenir les objectifs de développement des logements décents et sociaux pour ses habitants. L’ambassadeur Van Damme de l’Union européenne a salué en cette occasion la ville de Douala pour son accueil des personnes déplacées du NoSo. Nous pouvons lui dire dans comme remarque que toutes les villes du Cameroun font ce geste naturel car depuis toujours, les Camerounais vont et viennent et s’installent là où ils se sentent bien.


En savoir plus sur Saimondy Actualités

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Simon Ngaka

CEO et rédacteur en chef de Saimondy, journaliste et analyste géopolitique, écrivain et éditeur, artiste-musicien et interprète, Producteur de musique. En 2009, il créé le label Saimondy.

Simon Ngaka has 936 posts and counting. See all posts by Simon Ngaka

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.