Rama Yade : c’est grâce à l’Afrique que la France rayonne à l’international

Rama Yade cause une onde de choc aux Français depuis les États-Unis : « avec le recul géographique », la France ne vaut rien sans l’Afrique. Rama Yade c’est l’ancienne secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme ( 19 juin 2007 au 23 juin 2009, Gouvernement Fillon II) sous Nicolas Sarkozy, ce voyou qui a dirigé la France du 16 mai 2007 au 15 mai 2012. Mame Ramatoulaye Yade, dite Rama Yade, née le 13 décembre 1976 à Ouakam, Dakar, est d’origine sénégalaise. Elle vit à présent à Washington aux États-Unis où elle semble avoir perdu ses œillets, touchée par la grâce du mouvement Black Lives Matter et l’idéologie « Woke » née aux Etats-Unis.




Dans un entretien publié le 18 décembre 2021 dans Jeune Afrique, l’ancienne secrétaire d’État Rama Yade, déclare se rendre davantage compte « avec le recul géographique » que la grandeur de la France à l’international est principalement liée à son influence en Afrique à la faveur de la francophonie. C’est à dire que si les pays africains cessaient de parler la langue française, le rayonnement de la France s’éteindrait. Parce que hormis cela, elle n’est pas du tout considérée comme une vraie puissance à l’international. (Lire cet Article important dans ce sens). Elle n’a rien d’autre à offrir que ses « colonies ». Rama Yade  dit se rendre davantage compte que « l’empreinte de la France en Afrique reste forte » et que c’est cela qui fait la « fameuse grandeur » de ce pays-là.

Tenues par la langue selon Rama Yade

Elle ajoute, dans une franchise qui dit combien le réveil est brutal et la révolte proche :  « J’observe aussi que la fameuse grandeur de la France, sa singularité, la France la tient surtout de cette influence en Afrique. Plus que je ne le pensais ». Dans cette interview, l’ancienne secrétaire d’État pense que, si cette réalité peut être considérée comme une force, selon les intérêts de la France, et par les Français eux-mêmes, ceci fait d’autres part sa vulnérabilité dans la géostratégie mondiale.




Il suffit que les Africains ne veulent plus d’elle et tout s’écroule, comme en ce moment avec le sentiment anti-impérialisme qui a gagné toute la jeunesse noire du monde et particulièrement africaine (sentiment anti-français). LIRE CET ARTICLE SUR LA FIN DE L’HÉGÉMONIE OCCIDENTALE.

Idéologie Wokiste

À travers sa transformation par l’idéologie « Woke », Rama Yade préconise de déboulonner les statuts de tous les esclavagistes, notamment celle de Colbert en France, pour les poser dans un coin de certains musées où elles serviront à enseigner aux jeunes générations leur passé colonial.




Car dit-elle « passer à Paris devant la figure de Colbert, ce grand ennemi de la liberté », constituait pour elle « une micro-agression […] Je veux qu’on arrête de les célébrer à chaque coin de rue, qu’on les mette dans des musées et qu’on les enseigne pour les mettre en perspective […] On nous dit de ne pas mélanger mémoire et Histoire, mais ce n’est pas l’Histoire qui a amené Colbert devant l’Assemblée, c’est une décision politique. L’enlever, c’est reconnaître le rôle de la France et de ses grands hommes dans un crime abominable [l’esclavage].». L’ancienne secrétaire d’Etat juge donc qu’il ne faut surtout pas détruire les statues de personnages historiques contestés, car «on n’en apprendrait rien».

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.